Les Transmissions assurent la liaison entre les différents Corps et Armes de l'Armée. Elles ont pour patron un messager célèbre : Saint Gabriel. Celui-ci fut choisi par Dieu pour descendre sur terre et annoncer à Marie : "Tu enfanteras un fils et il sera appelé le fils du "très haut". "  C'est le Pape Pie XII qui a confié, en 1951, le patronage des Transmissions à Saint Gabriel eu égard à la mission d'annonciateur céleste de ce dernier. 

La fête de Saint Gabriel est le 29 septembre.

Par Saint Gabriel ?!!
Vivent les Transmissions !! 

 > Historique de l'Arme des Transmissions 
> Le 42ème Régiment de Transmissions
> EAT : Promotion 93/12 LTN Layot-Hillan 
 
> SOMMAIRE PRINCIPAL 

 

De Chappe au système R.I.T.A. :

Si la nécessité de recueillir et d'échanger des informations, d'acheminer des ordres et des comptes-rendus remonte à la nuit des temps, ce n'est qu'à la fin du XIXème siècle que la science et les techniques ont permis d'importants progrès dans le domaine des télécommunications.

Cependant, dès 1793, d'une tour érigée dans la forteresse 
du Mont-Valérien, les frères Chappe expérimentent leurs 
premiers appareils de télégraphie optique.
 

 

 

Après l'apparition du télégraphe Morse en 1832 et la bouleversante nouveauté que constitue le téléphone en 1876, c'est encore à partir de la forteresse qu'ont lieu, en 1899, les premiers essais de radiotélégraphie militaire. Devenue école du Mont-Valérien, elle accueille en 1895 le pionnier le plus prestigieux de l'Arme, le futur Général Ferrié.

Le 24 juillet 1900, une loi crée les troupes des sapeurs-télégraphistes. En 1913, naît sur ce plateau le 8ème Régiment du Génie. Entre 1919 et 1939, l'évolution du système militaire français, avec l'apparition du char et de l'avion, impose l'établissement d'une doctrine inter-armes de la liaison. Enfin, le 8ème Régiment du Génie éclate et donne naissance à de nombreux régiments et bataillons.

Le 1er juin 1942, naît officiellement  l'Arme des Transmissions.

Des sections techniques de transmissions sont créées et rattachées au ministère des Postes et Télécommunications. Leurs activités sont orientées vers la résistance à l'occupant allemand.

En novembre 1942, les compagnies de Transmissions sont stationnées en Afrique du Nord. Le 20 novembre de cette même année, le corps féminin des Transmissions fait son apparition. Celui-ci occupera avec dévouement, patriotisme et honneur les places de téléphonistes et télétypistes.

En 1943, nos unités sont dotées de matériel américain moderne. Cette année sera marquée par le débarquement du commandement des Transmissions du Corps expéditionnaire à Naples. Il est équipé de matériel radio-électrique, de monteurs de câbles, d'une compagnie d'écoute; on voit l'apparition du câble hertzien.

L'importance donnée aux moyens Radio constitue le premier fait marquant de l'emploi des Transmissions. Toutefois, le téléphone garde toute son importance. Le télégraphe voit son développement accru grâce au téléimprimeur.

Cependant, il ne faut pas oublier l'action des transmetteurs qui, dans la Résistance, ont oeuvré à la victoire finale.

La fin des hostilités provoque une réorganisation des unités. Parmi les plus prestigieuses, celles de la 1ère Armée, regroupées en Allemagne en un seul Régiment, donnent naissance au 42ème Régiment de Transmissions.

Ainsi, les formations de Transmissions commencent à prendre leur organisation du temps de paix. Cette paix sera hélas de courte durée.

De décembre 1946 à juillet 1954, c'est le coup de force vietminh. L'ambiance en Indochine est bien différente de celle des conflits précédents. L'insécurité générale oblige pratiquement à renoncer aux moyens filiaires. L'écoute et la radiogoniométrie prennent un essor particulier.

A peine sortie du conflit indochinois, notre armée va devoir se livrer à des opérations de maintien de l'ordre en Afrique du Nord.

L'année 1962 marque la fin des conflits. Cette période 1942/1962, qui a permis à l'Arme de s'affirmer et de devenir sans conteste l'Arme du commandement, est émaillée de quelques dates importantes :
 

1945 : création de l'école des Transmissions à Montargis où seront formés les officiers de l'Arme.

1951 : l'archange Gabriel devient notre Saint Patron.

1953 : la Direction Centrale des Transmissions, dissoute en 1948, est recréée. Création de l'Ecole des Sous-Officiers d'active à Agen.

    Insigne de l'EAT.  

"Par la foudre 
et l'épée."

L'Arme connaît une évolution technique sans précédent avec l'apparition du transistor et le développement de la miniaturisation.

Jusqu'en 1968, les relations phoniques reposaient sur des circuits du réseau public des PTT. En 1977, apparaît le RITTER (Réseau Intégré des Transmissions de l'armée de TERre.) I l relie la région parisienne aux PC des régions militaires par faisceaux hertziens troposphériques; c'est un réseau entièrement militaire.

Pionnier des télécommunications du XXIème siècle, ce système est le Réseau Intégré de Transmission Automatique (RITA). Il utilise les principes de la téléinformatique et automatise le fonctionnement des transmissions

Les conceptions stratégiques et tactiques qui découlent de l'évolution des armements et de l'emploi de l'arme nucléaire, ont posé aux Transmissions des forces des problèmes parfois difficiles à résoudre. En outre, l'extrême mobilité de la manoeuvre, la puissance et la portée accrue des feux, les délais très courts de réaction ont conduit l'Arme à élaborer et mettre en place un système simple et souple d'emploi, permettant aux forces de manoeuvrer sans contrainte.

Toujours à la pointe du progrès, les transmissions ont bénéficié du développement prodigieux des télécommunications, ainsi que de l'étroite collaboration unissant techniciens et tacticiens. Les contraintes dues à l'évolution des systèmes du champ de bataille en ont fait l'arme du Commandement par excellence.

 

Lien sur le site du ministère de la Défense



 

  SOMMAIRE PRINCIPAL
SOMMAIRE des TRANSMISSIONS